Communiqué de presse

UIC - Contact presse

Union Industries Chimiques
Directeur de la  Communication
Guillaume Croullebois - 01 46 53 11 65 - gcroullebois@uic.fr

Communiqué de presse

La branche Chimie salue la reprise du dialogue social

19/01/2018 - Emploi Formation

A l’issue de la réunion paritaire de la branche Chimie, les fédérations patronales saluent la reprise d’un dialogue paritaire apaisé. Un plan de travail paritaire a pu être établi pour 2018, se fixant notamment comme priorités la finalisation de la réécriture de la Convention collective et la reprise des discussions engagées il y a trois ans sur la structure salariale.

En quelques décennies, la branche a établi des standards élevés pour ses salariés : une très haute maîtrise des risques, un investissement considérable dans la formation et un taux de recours à l’emploi en CDI parmi les plus élevés de l’industrie. Ces résultats, la branche les doit notamment à la richesse de son dialogue social, au service des entreprises et de leurs salariés.

Les partenaires sociaux se sont accordés sur un plan de travail paritaire pour 2018 :

  • La finalisation de la réécriture de la Convention collective, engagée depuis trois ans et l’évaluation de l’impact des ordonnances de la loi travail ;
  • La reprise des discussions sur la structure salariale, qui n’avaient pas abouti. Sur ce sujet complexe où les positions respectives sont à ce jour très éloignées, les organisations patronales prépareront leurs propositions dans l’intérêt des entreprises et des salariés ;
  • Le bilan de l’engagement de la Branche en termes d’emplois et d’alternance (prévoyant 47 000 embauches sur 2015-2017 et 5000 alternants par an) ;
  • Le lancement d’une concertation sur les conditions de mise en place d’un contrat à durée indéterminée de projet, répondant aux spécificités de la branche Chimie (ex. grands projets d’infrastructure, arrêts pour maintenance lourde, R&D) ;
  • La prévoyance dans la Branche et la mise en place de la CPPNI*, conformément à la loi.

La réunion paritaire du 18 janvier n’a en revanche pas abordé les conséquences de l’opposition faite par la CFE-CGC, FO et la CGT à l’accord salaires signé le 21 décembre 2017. Les salaires minima 2017 continueront donc à s’appliquer pour 2018.

_____________________
* commission paritaire permanente de négociation et d’interprétation

Les 4 signataires pour le dialogue social de la branche chimie
Facebook