Actualités

Etude sur « l’état des lieux de la filière du recyclage des plastiques en France »

30/03/2015 - Economie circulaire

L’accélération du développement d’une filière de recyclage des plastiques est depuis l’origine une des priorités du contrat de filière passé entre l’Etat et le Comité Stratégique de Filière (CSF) « Chimie & Matériaux ». Cette étude sur « l’état des lieux de la filière du recyclage des plastiques en France » en est la première étape. Cofinancée par la DGE, l’ADEME et 2ACR*, elle a été confiée fin 2013 au Cabinet Deloitte.

La restitution de l’étude a eu lieu le 23 mars 2015, au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique à Bercy et a rassemblé plus de 250 personnes.

Originale par la dynamique collaborative mise en place et l’analyse large de l’ensemble de l’écosystème, cette étude définit les moyens nécessaires pour développer une industrie du recyclage « matière » des plastiques en France, nécessitant la création simultanée de débouchés sous forme de combustibles pour les flux non recyclables.

Quatre défis à relever

Pour accélérer le développement de cette filière, l’étude a permis d’identifier quatre défis à relever :

  • L’accès économique aux ressources-déchets « plastiques » dispersées et diffuses (on trouve des plastiques partout mais il faut trouver les moyens de les récolter),
  • Des mécanismes d’amorçage sur l’ensemble de la chaîne de valeur, pour lancer cette nouvelle économie,
  • Le développement de la production et de l’utilisation des combustibles solides de récupération (CSR), pour la valorisation énergétique des refus de tri (les déchets refusés dans les centres de tri),
  • Le développement de nouveaux « produits », fabriqués en France à partir des déchets-ressources recyclés et régénérés. 

A la suite de l’étude, est apparu la nécessité de mettre en place un « contrat d’expérimentation » ayant pour but de  créer les éléments nécessaires à l’écosystème afin de :

  • conduire en 5 ans à un recyclage matière de 300 000 tonnes supplémentaires de déchets plastiques par an à l’horizon 2020 (+50%),
  • fortifier une industrie du recyclage et de la valorisation des plastiques en France,
  • créer 2 000 emplois liés au développement de cet écosystème.

Des mesures réglementaires ciblées et pragmatiques, ainsi qu’un budget de 150 millions d’euros sur 5 ans permettraient de lancer cette expérimentation.

Une étape importante du projet de filière

Ce travail commun œuvrant au démarrage de la filière va dans le sens des dispositions de la loi de transition énergétique ayant notamment fixé comme objectif la réduction de moitié d’ici à 2025 de la quantité des déchets mis en décharge.

Au-delà des aspects environnementaux, la question du recyclage demeure un enjeu fort de croissance, de compétitivité et d’emploi. De premières actions pour accélérer le recyclage des plastiques en France sont ainsi prévues dans le cadre du Comité stratégique de filière Chimie & Matériaux, avec comme prochaines étapes :

  • la mise en place d’une étude sur les mécanismes économiques, financiers permettant d’accélérer le développement de la filière,
  • le lancement de l’animation de la filière du recyclage des plastiques, incluant la mise en place de formations transversales, confiée à 2ACR, en continuité du pilotage de la première étude.

  

* L’étude a réuni huit organisations professionnelles (UIC, PlasticsEurope, Elipso, Federec, Fnade, Fédération de la plasturgie et des composites, CCFA, ATHIL) et trois éco-organismes (Eco-emballages, Ecosystèmes et Ecologic).

Facebook