Actualités

Les 3èmes Rendez-vous de l’Exportation de l’UIC

10/12/2014 - Exportation

La chimie tournée vers l’international. Le 5 décembre dernier, l'Union des Industries chimiques a organisé, en partenariat avec l'OSCI (Les entrepreneurs du Commerce international) la troisième édition des RENDEZ-VOUS DE l’EXPORTATION DE LA CHIMIE.

Après les éditions précédentes en 2010 et en 2012 qui avaient déjà permis aux entreprises de notre secteur de rencontrer les experts de l’OSCI et pour certaines d’entre elles de réaliser concrètement par la suite des opérations d’exportation, cette journée dédiée à l’international est désormais un rendez-vous incontournable pour la chimie.

Cette journée a permis aux représentants d’entreprises présents d’appréhender de nouveaux marchés à l’étranger au cours de rendez-vous individuels et personnalisés, en bénéficiant de l’expertise de spécialistes de l’exportation de produits chimiques. Près de 50 rendez-vous se sont déroulés au cours de cette journée.

Auparavant, les exportateurs présents ont pu participer à une réunion plénière au cours de laquelle leur ont été présentés :

  • La situation du commerce extérieur de la chimie française par l’UIC,
  • Le pôle chimie d’UBIFRANCE,
  • Les dispositifs d’aide et de soutien financier de BPI France Export
  • Le soutien à l’international de la Direction Générale des Entreprises (DGE) – Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique

L’industrie chimique est très dépendante de l’international. D’une part, nous avons besoin de matières premières venant de l’étranger pour faire tourner les usines. D’autre part, la chimie en France a encore réalisé en 2013 plus de 65 % de son chiffre d’affaires à l’exportation, pour un montant d’environ 54 milliards d’euros, permettant de dégager un excédent commercial de 5,8 milliards d’euros.

Mais, 62 % des échanges extérieurs de l’industrie chimique française se font avec des pays de l’Union européenne. Ainsi, parmi les 10 premiers clients de la chimie française, le premier pays hors UE est situé seulement en 7ème position (Etats-Unis), puis vient la Chine en 8ème position et la Russie 9ème.

Il y a donc un réel potentiel pour la chimie française sur des marchés étrangers dans le cadre de ce que l’on nomme le « grand export ».

Par ailleurs, l’UIC est impliquée dans les discussions commerciales bilatérales en cours : Canada, Etats-Unis, Japon, pays de l’ASEAN, etc…afin que le poids de notre industrie soit bien pris en compte par les négociateurs européens.

Enfin, en 2014, des contacts étroits ont été pris entre l’UIC et les autorités ou les représentations diplomatiques d’un certain nombre de pays, comme l’Azerbaïdjan ou l’Iran par exemple, dans la perspective d’accompagner les industriels de la chimie vers ces marchés à fort potentiel.

Les « rendez-vous de l’exportation de la chimie » tous les deux ans et les projets de mission d’entreprises à l’étranger témoignent d’un nouveau dynamisme de la fédération vers les marchés extérieurs.

Le rendez-vous de 2016 avec l’OSCI est d’ores et déjà acté.

Facebook